6.5 Jeunesse & Territoires

Décidée par les Foyers Ruraux à l’Assemblée Générale départementale à Villey-le-Sec en 1997, et adoptée par les autres fédérations d’éducation populaire avec le soutien du département, la politique « Jeunesse et Territoires » vise à aider les associations à construire des projets qui répondent à une ambition éducative : Placer les jeunes au cœur d’actions pour leur donner le goût de l’engagement collectif.

Il s’agit de concevoir et de mettre en œuvre, à l’échelle de territoires, une politique de proximité en direction de l’enfance et de la jeunesse qui soit globale, cohérente et partenariale :

- globale, c’est-à-dire prenant en compte tous les jeunes quel que soit leur âge,
- cohérente car s’appuyant sur les potentiels et les faiblesses du territoire,
- partenariale, car elle associe, dans le même projet, l’ensemble des partenaires agissant en direction de l’enfance et de la jeunesse : Communes, Communautés de Communes, Associations, Ecoles, Parents, …
Ce projet de territoire doit répondre à une logique de vie, d’habitudes et d’envies à travailler ensemble. Dans tous les cas, c’est à l’ensemble des partenaires locaux que reviennent les choix.

Cette politique est « interfédérale », ce qui signifie que les fédérations d’éducation populaire du département la conduise de façon concertée (Foyers ruraux, Familles rurales, FOL, MJC, Francas).

La conception d’un tel projet s’élabore à partir d’un diagnostic qui met en évidence, les potentiels spécifiques du territoire, ce qui s’y fait déjà, et ses faiblesses, ses manques. Sur la base de ces constats, propres à chaque territoire, sont posés les axes prioritaires du projet.

Avec les associations

En aucun cas il ne s’agit de se substituer aux acteurs locaux qui conservent à la fois leur identité propre et leurs activités. Il s’agit bien d’apporter à la fois un soutien à l’existant et d’impulser une nouvelle dynamique de développement quantitatif et qualitatif de l’animation.

L’une des concrétisations de ce projet est l’embauche d’animateur de proximité, chargé à la fois du soutien aux associations, du lien avec les jeunes et du développement de l’animation du territoire selon les objectifs du projet local.

Les Communautés de communes, et les partenaires institutionnels (Conseil Général, Région, CAF, Etat/Jeunesse et Sports) soutiennent cette politique et apportent des moyens importants à sa mise en œuvre.

Animation de proximité

Actuellement, plus de 20 territoires sur le département ont mis en place leur projet et embauchés un, voire deux, animateur(s) de proximité. Ces professionnels sont des interlocuteurs privilégiés pour les Foyers qui veulent imaginer et conduire des actions en direction de l’enfance et de la jeunesse.

Encouragés par Jeunesse et Territoires, de nombreux Foyers Ruraux travaillent avec d’autres associations, d’autres acteurs locaux, les élus, des enseignants parfois, à la mise en œuvre d’actions qui mettent les jeunes en situation de responsabilité.

Chaque territoire à partir d’une situation analysée, se fixe des objectifs et définit un programme d’actions dont la mise en œuvre est partagée entre les acteurs concernés.

La Fédération est garant d’un fonctionnement partenarial pour cette politique sur les territoires de l’Euron-Bayonnais, Grand Couronné, Sud Toulois, Sânon, Seille, Du Saintois au Vermois et sur la commune de Chavigny. Dans les valeurs de l’Education Populaire, les actions conduites ne se réduisent pas en simples prestations de service, mais en constructions d’aventures collectives qui placent les personnes en situation de responsabilité.