Culture

La Fédération des Foyers Ruraux inscrit sa conception de la culture dans les valeurs de l’éducation populaire. C’est à dire permettant à tout un chacun d’avoir sa place et sa légitimité dans la société. Pour l’éducation populaire, la culture, ce ne sont pas simplement des objets que l’on contemple, mais c’est d’abord un rapport social, qui peut être d’émancipation ; la connaissance, l’audace de rencontres, la confrontation en sont des principes d’action. Dès lors, quel que soit le domaine culturel exploré, la démarche d’appropriation sera privilégiée par rapport à l’œuvre présentée.

Scènes d’automne en Saintois – 16 au 18 octobre 2015

feuilleLe Foyer Rural d’Haroué et les Foyers Ruraux du secteur Saintois organisent du 16 au 18 octobre « Scènes d’automne en Saintois ». Ce festival propose des spectacles pour les petits et les grands, des spectacles pour rire, mais aussi réfléchir, des spectacles pour passer une soirée différente, avec les amis et les voisins.

Lire la suite

10° édition, le Feu aux Planches revient les 22, 23 et 24 mai.

feuauxplanches2015Cette année encore, des spectacles pro et amateurs, du théâtre, de la musique, des spectacles de rue, les jeux de Zazam, et  pour ses 10 ans, le Feu aux planches s’offre le dimanche après-midi des jeux par équipes animés par la Radio des Frères Chrysanthème: fous-rires assurés!

 

 

Lire la suite

Le Film de Décembre

Au programme du circuit cinéma ce mois :

Bon rétablissement

Bon rétablissement

Affiche « Bon rétablissement »

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…