Un camp trappeur sur la Vezouze

24 jeunes de 8 à 15 ans se sont retrouvés pendant une semaine au Fort Militaire de Manonviller, pour un camp trappeur.

Sans eau courante ni électricité, les jeunes se sont initiés aux différentes techniques de feu pour se faire à manger, chauffer et conserver l’eau chaude…
Une équipe de bénévoles issus des Foyers Ruraux d’Emberménil, Xousse, Manonviller et Bénaménil se sont relayés tous les jours pour les aider dans leurs animations, la vie quotidienne ou encore l’approvisionnement du campement.
Des bénévoles impliqués en amont du camp, pour que cette semaine encadrée par Véronique Tondeur de Vathiménil se passe pour le mieux.
L’association HAXO qui gère le fort, a pu leur faire découvrir l’intérieur par le biais d’un escape game et d’une visite guidée un peu plus formelle. Les animateurs Jules Palatin, Thibault Balaud et Lise Mayery ont fait des activités sur le site et aux alentours, comme un Run and bike, de la Course d’orientation et du canoé, mais aussi des traditionnels grands jeux
Cécile et Stéphanie du Foyer Rural de Bénaménil ont réalisé un atelier zéro déchet sur le camp pour donner une seconde vie aux tee shirt, chaussette pour en faire des éponges et sacs à linge sales. Ainsi que des portes monnaies en brique de lait.
Une belle semaine sur un terrain d’aventure un peu exceptionnel.